22 octobre 2014

Votons Libres, Votons Courage!

Récemment, j’ai accordé une interview à un jeune chercheur anglais de l’Université de Leeds dans le cadre de la préparation de sa thèse de Doctorat sur le thème de la non-violence dans la « révolution Tunisienne ». L’échange fut intéressant et ses questions furent pertinentes. Une de ses questions m’a essentiellement intrigué:


De toute évidence, je ne peux pas parler au nom des Tunisiens mais j’ai trouvé cette question très intéressante  au point de la partager avec vous.

Revenons au début de la révolution, il est vrai que celles et ceux qui ont bravé la police du Dictateur ne dépassaient pas les centaines de milliers. Je me souviens que les manifestations dans la ville de Sousse ne dépassaient pas, dans les meilleurs des cas, les 10 000 dans une ville comptant plus de  250 000 habitants ; ils étaient plus nombreux à Sfax, peut être 50 000 ou 60 000 dans une ville comptant plus d'un million d'habitants et ce fut pareil à Tunis. Les plus courageux étaient dans les villes et villages de l’intérieur comme dans la région de Sidi Bouzid ou Kasserine et ce sont eux qui ont payé le plus de leur sang pour  libérer la Tunisie du régime du Dictateur Ben Ali.

Il est également vrai, qu’après le départ de Ben Ali, des centaines de milliers de Tunisiens se sont jurés de ne plus jamais se taire et se sont débarrassés de leur peur, à ces gens également respect. C’est grâce à cette envie de construire une démocratie basée sur  une presse libre, une justice indépendante et des vraies réformes que les Tunisiens n’ont pas cédé ni à la terreur ni à ses complices. Les manifestants du 9 Avril, les blessés des chevrotines de Siliana et les millions qui sont sortis dans les rues suite aux assassinats politiques de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi  peuvent en témoigner. C’est grâce  à cet élan de liberté que les Tunisiens ont imposé à la Troïka de stopper toute tentative totalitaire. En même temps, durant les trois difficiles dernières années, j’ai vu des peureux pleurnicher, j’ai vu des opportunistes et des anciens voyous du régime surfer sur la vague  mais j’ai surtout vu des Tunisiennes et de Tunisiens courageux et déterminés à ne plus  succomber à la dictature.

En effet, il est vrai qu’il existe dans le pays celles et ceux qui avaient peur du régime de Ben Ali et qu’ils ont gardé cette même peur, mais bon, avons-nous des leçons à recevoir de ces personnes? Acceptons-nous de céder aux discours apocalyptiques et manipulateurs des uns et des autres? Pensons-nous que le chemin vers la démocratie serait tapissé de roses? Croyons-nous à la baguette magique? Pensons-nous que le pays serait démocratique sans batailles, sueurs ou même du sang versé? La démocratie n’est pas un cadeau qui s’offre.

Alors je voudrais m’adresser à  celles ou ceux qui ont peur de la dictature ou du possible retour de la dictature, taisez-vous car vous ne vous êtes jamais battus et vous ne seriez pas prêts à vous battre si tel est le cas. Toute personne déterminée à avoir un pays libre, démocrate, égalitaire serait prête à payer  le prix qu’il faut pour la liberté.

Aux nabbaras des salons feutrés, aux larbins et aux bien pensants qui ne seraient jamais prêts à militer et à s’arracher la gueule pour la Tunisie taisez-vous car vous n’apporterez rien au pays comme vous n'avez pas apporté grand chose dans le passé.

Aux esprits libres, aux jeunes de la Tunisie, à tous les militants pour les droits et la démocratie, ce pays nous appartient et comme nous avons chassé Ben Ali et la Troïka on chassera toute dérive totalitaire de ce pays car justement nous n’avons pas peur comme nous n’avions jamais eu peur et personne ne réussirait à nous faire peur.

Alors votez ! Votez libres en votre âme et conscience . Votez libres et ne croyez pas au mensonge du "vote utile". Moi aussi je voterai, je voterai libre sans crainte et c’est ainsi que mon vote sera utile pour ma patrie car libre.

Je vote libre pour toute personne démocrate ayant des programmes, une vision et des solutions pratiques pour mon pays. Je vote pour ceux qui défendent la  République, la démocratie, les égalités, le droit à la différence, la liberté d’expression, le droit de s’organiser librement, le droit au pluralisme syndical, des vraies réformes de l’éducation, de la santé, de la police et la justice; je voterai pour ceux qui prônent l’émancipation et la désacralisation; je voterai pour ceux qui sont autour de la gouvernance et  pas autour des totems. Je vote libre; vous aussi, votez libres !

Votons libres car nous sommes libres et nous n’avons peur de personne et nous sommes prêts à défendre notre patrie et à chasser terreur et dictature de la Tunisie.

Votons libres et ne prenons pas leur argent comme l’avait dit ce pseudo-président incitant les Tunisiens dans un plateau télé à accepter la corruption « arrachwa » puis ne pas voter pour les corrupteurs.

تونسي٠٠٠ما نتّشراش

Votons libres sans pour autant oublier les crimes, les auteurs et les piliers du régime de Ben Ali qui nous avaient privé de la liberté d’internet, la liberté d’expression et qui nous ont pillé pendant des décennies. Ce sont ces gens, par leur complicité,  qui ont contribué à creuser l’écart entre les régions et systématiser la corruption et le népotisme. Votons libres et écartons les rejetons de ce système encore une fois.

Votons libres sans pour autant oublier ceux qui ont voulu dénaturer la société Tunisienne en nous important les prêcheurs d’une vision Médiévale, néfaste,  populiste, arriérée, dangereuse et démagogue ayant pour but de défigurer notre société. Votons libres sans pour autant oublier le terrorisme et ses initiateurs, les assassinats politiques et leurs instigateurs, la chevrotine de Siliana et son ordonnateur, les ligues de la violence  et ses voyous, la main mise sur la justice et son acteur, les assassins de nos soldats et ceux qui se cachent derrière et la soûlerie du côté du palais de Carthage et son usurpateur. 

Votons libres n'oublions pas le sang de nos martyrs avant et après le 14 Janvier 2014

Oui! Que  celui qui a peur et qui ne souhaite pas se battre se taise où qu’il retourne arroser la pelouse de son jardin comme il était en train de le faire un 14 Janvier 2011 tandis  que les centaines de milliers manifestaient sous les balles réelles.

Que toute personne désirant la liberté, la dignité et la démocratie vote libre sans se laisser intimider par quiconque.

Oui nous n’avons plus peur! Courage votons! Votons courage! Rendez-vous le 26 Octobre pour écrire une belle page de notre futur. Vive la Tunisie!

ob_7fadd3_courage-votonsSource de l'image: Courage votons!

 

Laissez vos commentaires en cliquant ici svp :)


Commentaires sur Votons Libres, Votons Courage!

Nouveau commentaire