24 mars 2017

Est-ce-que tout va bien dans le domaine des Humanités en Tunisie?

Bonjour, 

A chaque fois qu'il existe un litige ayant rapport avec les promotions ou les mutations dans le domaine des Humanités en Tunisie et à chaque fois que des personnes lésées clament la transparence, des voix presque invisibles se mettent à murmurer discrètement dans les oreilles de toutes et de tous le mot «médiocrité » en désignant les plaignants. J’ai constaté ce fait, par rapport à plusieurs cas où je suis certain de l'injustice dont ces personnes lésées sont en train de faire face :


- Le cas de Mourad Regaya qui s’est insurgé contre le mode procédural et pas le scientifique.
- Le cas de Asma Jamoussi Abdennadher qui a obtenu son Habilitation et à qui on l’a privé du poste de MC.
- Le cas de Hatem Nagati qui a déposé sa thèse en bon et due forme depuis 5 ans mais à qui on lui refuse une date de soutenance de sa thèse.
- Le cas de Jalel Dallel à qui on a refusé une promotion dans un concours interne pendant plus de 3 années.
- Le cas de Emna Charfi Jeune Docteur de 28 ans accusée de crime de lès- majesté en osant critiquer le mode opératoire des Cheikhs de la confrérie.
J’en bien d’autres exemples à citer mais je m’en abstiens.
Ma réflexion est la suivante : 


1- Pourquoi refuse-t-on le débat public, direct et transparent sur les litiges ? Pourquoi se fie-t-on aux ouï-dire au lieu d’être confronté à des positions ou des rapports publics et analysables ? Pourquoi l’omerta est-elle si ancrée dans cette Université?

2- Pour les intello-Imams, intello-cheikhs et adeptes de prosélytisme sous prétexte de l’excellence : Où sont nos ou vos Prix Nobel, Hans-Christian-Andersen, Goncourt, Cervantes, Booker etc.?

3- Est-ce-que l’impunité des boni viri  est une fatalité ? Pourquoi accepter cette « intello-théocracie » sans discussion ?

Conclusion: à ce rythme, les Humanités en Tunisie risqueraient de changer d’appellation pour devenir des départements de Nécrophilie vu le nombre grandissant des assassinats scientifiques sous ce silence de mort.

crime


Commentaires sur Est-ce-que tout va bien dans le domaine des Humanités en Tunisie?

Nouveau commentaire