14 juillet 2016

Funérailles Symboliques de l'Universitaire I. Ghanmi: Réponse aux Langues de Vipères, Brèves Constations et Coup de Gueule

J'ai assisté aujourd'hui les funérailles symboliques de l'Universitaire Imed  Ghanmi organisées par sa famille et ses collègues assistants. J’ai beaucoup de choses à rédiger dans un article qui paraîtra bientôt mais voici quelques flashs en bref  et quelques réponses aux énergumènes et sbires de Bouden et la bande de bienpensants hypocrites qui colportent des mensonges à propos de la cause des contractuels :

- Les Contractuels ne cherchent pas la titularisation sans concours : c’est un mensonge

- Aux langues de vipères qui demandent pourquoi Imed n’a pas enseigné au privé sa famille vous répond c’est parce qu’ils n’ont pas de pistons pour que leur enfant puisse enseigner  au privé.

- Aux abruti/es qui demandent pourquoi Imed n’a pas donné des cours privés au lieu de chercher à vendre des jouets d’enfants comme vendeur ambulant sa famille vous dit c’est parce que à Jbel Lahmar les parents ne peuvent pas payer les cours privés pour les enfants.

- Imed a déposé sa thèse de doctorat depuis des mois et il a été prévu qu’il la défende depuis le mois de Juin.

- Revenons aux  Assistants Contractuels copains de Imed, beaucoup d’entre eux sont Docteurs mais n’arrivent pas à postuler car il n’y a pas de concours ni pour le poste de MA ni  pour les postes d’Assistants dans leurs spécialités, et ce depuis deux ans, ainsi décida le Bouden incolore inodore insipied flasque et incompétent..

- Une bonne partie parmi eux a déposé leurs thèses de Doctorat et attendent la soutenance ensuite les concours qui sont ouverts au compte-gouttes et pas dans toutes les spécialités.

- Tous les contractuels sont interdits de concours publiques  ailleurs car ils ont Identifiant Unique, ils sont donc tous piégés par une administration ridicule.

-  Pour les revendications des contractuels qui sont très raisonnables, je les étalerai dans mon futur article.

Un coup de gueule

- Contre ce Ministère et cet Etat qui investit pendant de longues années dans un potentiel humain et scientifique puis il le lâche sans aucunes possibilités de réhabilitation ou d’habilitation ou d’évolution.

- Honte à cette Université qui assassine l’humain, l’être et l’individu.

- Honte au mépris et l’arrogance de certains « permanents » qui osent dénigrer et mépriser sans connaissance de cause

- Honte aux parlementaires, aux politichiens, aux officiels incapables d’œuvrer pour bénéficier de cette force d’expertise au service du pays.

- Honte aux médias et aux bienpensants qui ne se mobilisent que pour certaines histoires et oublient d’autres.

J’ai vu des jeunes, perdus, désabusés abandonnés pourtant ils sont  presque tous titulaires de Doctorat.

J’ai vu les Parents  et l’épouse d’Imed en agonie, j’ai vu les 3 enfants d’Imed le regard perdu, j’ai constaté une injustice flagrante dans mon pays.

Honte, honte, honte à ce pays ! Au mauvais entendeur, la guerre.

Zied BEN AMOR alias Othello Ettounsi

imed2

imed1

bouden

A QUI


Commentaires sur Funérailles Symboliques de l'Universitaire I. Ghanmi: Réponse aux Langues de Vipères, Brèves Constations et Coup de Gueule

Nouveau commentaire